Electrabel GDF SUEZ
Pour un chauffage plus performant

Pour un chauffage plus performant

Votre ordinateur ne vous sert pas uniquement de machine à écrire ? Il est bien plus performant que cela évidemment ! Dans le même ordre d’idées, vous pouvez adapter votre installation de chauffage pour en obtenir un rendement optimal sans perte de confort. Et cela peut faire une énorme différence sur votre facture. Quelques petits investissements suffisent.

Utilisateurs

2192

Rating

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Economie

Jusqu'à
172€

Pour un chauffage plus performant10%

CO2

Un geste pour
la planète

Pour un chauffage plus performant430kg
  • Inutile de s’ébouillanter avec de l’eau trop chaude. Aussi, réglez la température de l’eau de votre boiler sur 60°C : votre douche sera malgré tout bien chaude.

    Sans compter qu'en plus d'économiser de l'énergie, vous prolongerez la durée de vie de votre boiler, car une température moins élevée réduit les dépôts de calcaire.

    Évitez toutefois de régler votre boiler à moins de 60°C : les germes et bactéries ne seraient pas détruites comme par exemple la légionellose.

  • La chaudière étant l’élément central de votre installation, il est de votre intérêt de la faire durer le plus longtemps possible. Pour cela, un entretien régulier s’impose. Il permettra de prolonger la durée de vie de votre chaudière, tout en garantissant un rendement optimal et une combustion performante. De quoi économiser sur votre facture énergétique et réduire vos émissions de CO2.

    En Wallonie et à Bruxelles, les chaudières au gaz naturel doivent légalement être entretenues tous les trois ans. Les chaudières à mazout, quant à elles, doivent être entretenues chaque année.

    En savoir plus
  • Pourquoi chauffer quand ce n’est pas nécessaire ? Un thermostat programmable vous permet de couper automatiquement le chauffage, par exemple une heure avant d’aller vous coucher, ou de le rallumer une demi-heure avant de vous lever. Votre chauffage fonctionnera donc uniquement quand vous en avez besoin.

  • Les vannes thermostatiques tiennent compte de la température ambiante, ce qui vous évite de devoir couper les radiateurs lorsque la température souhaitée est atteinte. La vanne s’en charge.

    Une vanne thermostatique coûte en moyenne 25 euros TVA comprise (pose non incluse).

    A lire également: N’oubliez pas les vannes thermostatiques
  • Économisez jusqu’à 40% d’eau en vous douchant avec un pommeau de douche économique. L’eau chaude sanitaire représente environ 10% des dépenses énergétiques d’une famille. Des économies d’énergie et d’eau sans que votre confort n’en pâtisse !

    Cet accessoire bon marché et facile à installer est en vente dans les magasins de bricolage ou de matériel sanitaire.

    En savoir plus
  • Vos radiateurs émettent des gargouillements ? Un radiateur ne chauffe pas ? Ou seule une partie chauffe ? Il y a sans doute de l'air dans vos radiateurs.

    Pensez à les purger deux fois par an : votre chauffage y gagnera en efficacité. Le début de la saison de chauffage est un bon moment pour le faire.

    En savoir plus
  • Vos radiateurs fonctionnent à l’eau chaude ? Alors, ce conseil vous est destiné. En effet, l’eau met votre chaudière sous pression. Un excès de pression est susceptible de l'endommager tandis qu’une pression insuffisante rend votre installation beaucoup moins performante.

    Vérifiez donc régulièrement la pression de votre chaudière et rectifiez la si nécessaire (la pression idéale va de 1,5 à 2,5 bars). Et surtout, n’oubliez pas de revérifier la pression après avoir purgé vos radiateurs !

    En savoir plus
  • Votre chauffage doit servir à chauffer vos pièces d’habitation et non votre cave, grenier ou garage. Les canalisations d’eau délivrent elles aussi de la chaleur dans des pièces que vous ne souhaitez pas chauffer, et c’est autant de chaleur perdue.

    Isolez les canalisations d’eau dans les pièces non chauffées pour que la chaleur aille là où vous le souhaitez. En plus, l’isolation pour tuyaux ne coûte pas cher et est facile à poser.

    En savoir plus
    A lire également: Consommer moins d’énergie ? On y travaille !